ajoutoir


ajoutoir

⇒AJUTAGE, AJOUTAGE, AJ(O)UTOIR, (AJUTOIR, AJOUTOIR) subst. masc.
TECHNOLOGIE
A.— Tuyau qu'on adapte à l'orifice d'écoulement d'un fluide sous pression pour modifier le débit ou la forme du jet :
1. M. de Munnschow, professeur de physique et de mathématiques à Bonn, m'a montré ton appareil modifié, avec tous les petits ajustages, qui remplissaient une armoire; il a consacré une leçon à parler de tes découvertes, quoique cette partie de la physique n'entrât pas dans son cours.
J.-J. AMPÈRE, A.-M. AMPÈRE, Correspondance, lettre de J.-J. A. à A.-M. A., 1827, pp. 439-440.
2. Ajutage. Bec de métal qu'on adapte à un tuyau destiné à déterminer le volume et la forme du jet d'eau qui s'en échappe.
CHESN. 1857.
3. Il y a deux sortes d'ajutages : les uns, simples, ont la forme de cônes percés d'un seul trou; les autres dits composés, sont aplatis au-dessus et percés de trous, de fentes, ou réunissent plusieurs tuyaux, qui produisent diverses figures dans l'écoulement du liquide. Les jets d'eau des parcs et jardins sont pourvus d'ajutages.
CHABAT t. 1 1875.
Rem. Syntagmes rencontrés gros ajutage, petit - (Ac. 1798-Ac. t. 1 1932), ajutage d'un tuyau d'arrosage, — pour le bec de gaz (ROB.), - cylindrique (Pt ROB.).
B.— ,,Petit tuyau qui sert à unir deux appareils chimiques qu'on veut mettre en communication. Il est souvent en caoutchouc.`` (CHESN. 1857).
Rem. Attesté aussi ds BESCH. 1845, DG, Lar. 20e.
C.— ,,Appendice placé sur le trajet d'un tube de verre, pour condenser, soit le produit principal, soit ses impuretés.`` (QUILLET 1965).
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. — Rem. LITTRÉ est le dernier dict. à transcrire les 3 formes suiv. : ajutage a-ju-ta-j', ajutoir a-ju-toir et ajoutoir a-jou-toir. 2. Forme graph. — Lar. 19e précise, s.v. ajutage :,,on dit aussi ajutoir, ajoutoir, ajoutage``. Ac. t. 1 1932, s.v. ajutage signale aussi ajoutoir. Lar. 20e écrit : ajutage ou ajutoir. ROB. emploie concurremment comme vedette : ajutage ou ajutoir (cf. aussi QUILLET 1965 qui indique également la possibilité de ajoutoir). 3. Hist. — Ac. 1798 : ajutage ou ajutoir. Ac. Compl., s.v. ajustage renvoie à ajutage. LITTRÉ qui emploie concurremment comme vedette ajutage ou ajutoir ou ajoutoir (cf. aussi Ac. 1835) précise que ajutage est le plus usité. DG distingue 2 vedettes : ajutage d'une part, ajutoir d'autre part, mais il écrit, s.v. ajutoir :,,comme ajutage``.
Étymol. ET HIST. — Technol. « tuyau court qu'on adapte à un orifice d'écoulement »; 1676 ajustage étymol. 2; 1694 ajutage (Ac. t. 1, p. 620 : Ajustage. Petit tuyau de cuivre monté à vis sur une souche de mesme metal [...] ajutage à teste d'arrosoir); 1700 ajustoir (DODART, Acad. des Sc. Mém., p. 259 ds Trév. 1752 : Si une même quantité de quelque liqueur que ce soit, poussée par la même force dans un même tuyau, se présente successivement à des issuës ou ajustoirs de différens diamétres, elle passera beaucoup plus vite par l'ajustoir de moindre diamétre, que par celui du plus grand). — 1771, Trév.; 1718 ajutoir (Ac. : Ajutoir. Il sign. la mesme chose qu'Ajutage, mais il est un peu moins usité); 1739-40 ajoutoir (DE BROSSES, Lett. d'Italie, II, 313, Colomb. ds DG :Tuyaux armés au bout d'ajoutoirs de cuivre); 1752 ajoûtage, adjoûtage (Gaultier ds Trév. 1752, s.v. adjoûtage :Cette conduite de plomb étoit encore soudée par des adjoûtages de pareille matière de toise en toise).
La contamination réciproque de ajouter et ajuster, très proches sémantiquement et phonétiquement (FEW t. 5, p. 99, s.v. juxtare), est ill. ici par les interférences de formes et de sens de ces dér. : ajoutage et ajoutoir, dér. de ajouter avec les suff. -age et -oir, ont été confondus ensemble avec ajustage et ajustoir, ajutage et ajutoir, dér. de ajuster avec les mêmes suff.; ajoutage a conservé plus particulièrement l'idée de « ajouter une chose à une autre ».
BBG. — BAR 1960. — BARB.-CAD. 1963. — BÉL. 1957. — BOISS.8. — BOUILLET 1859. — CHABAT t. 1 1875. — CHESN. 1857. — DUVAL 1959. — FÉR. 1768. — JOSSIER 1881. — POIGNON 1967. — PRÉV. 1755. — PRIVAT-FOC. 1870. — SOÉ-DUP. 1906.

ajoutoir [aʒutwaʀ] n. m.
ÉTYM. 1739; de ajouter.
Vx. Ajutage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ajoutoir — AJOUTOIR. s. m. Voy. Ajutage …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ajoutoir — (a jou toir) s. m. Voy. ajutage. ajutage ou ajutoir ou ajoutoir (a juta j , a ju toir, a jou toir) s. m.    Le premier est le plus usité. Terme d hydraulique. Tuyau court qu on adapte à un orifice d écoulement pour en augmenter la dépense. L… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AJOUTOIR — s. m. Voyez AJUTAGE …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AJOUTOIR — n. m. Voyez AJUTAGE …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • utoir — ajoutoir blutoir boutoir butoir foutoir sautoir …   Dictionnaire des rimes

  • ajutage — [ aʒytaʒ ] n. m. • 1676; var. de ajustage ♦ Dispositif à un ou plusieurs trous, s adaptant à l orifice d une canalisation, permettant de modifier l écoulement d un fluide. Ajutage cylindrique. Ajutage d un tuyau d arrosage. ● ajutage nom masculin …   Encyclopédie Universelle

  • ajoutage — ⇒AJUTAGE, AJOUTAGE, AJ(O)UTOIR, (AJUTOIR, AJOUTOIR) subst. masc. TECHNOLOGIE A. Tuyau qu on adapte à l orifice d écoulement d un fluide sous pression pour modifier le débit ou la forme du jet : • 1. M. de Munnschow, professeur de physique et de… …   Encyclopédie Universelle

  • ajutoir — ⇒AJUTAGE, AJOUTAGE, AJ(O)UTOIR, (AJUTOIR, AJOUTOIR) subst. masc. TECHNOLOGIE A. Tuyau qu on adapte à l orifice d écoulement d un fluide sous pression pour modifier le débit ou la forme du jet : • 1. M. de Munnschow, professeur de physique et de… …   Encyclopédie Universelle

  • ajouter — [ aʒute ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; « mettre auprès, réunir » 1080; d ab. ajoster, ajuster; de l a. fr. joste « auprès », lat. juxta → jouter I ♦ V. tr. 1 ♦ Mettre en plus ou à côté. ⇒ joindre. « Souffrez qu à mon logis j ajoute encore… …   Encyclopédie Universelle

  • AJUTAGE — ou AJUTOIR ou AJOUTOIR. s. m. (Le premier est le plus usité.) Tuyau de métal que l on soude à l extrémité du tuyau d une fontaine, d un jet d eau, pour en former le jet gros ou menu, ou diversement configuré, selon le diamètre ou la forme qu on… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.